Pourquoi la virtualisation dans les entreprises ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Toute entreprise digne de ce nom cherche toujours à optimiser ses performances, ses marges et son chiffre d’affaires. Cela passe forcément par la réduction des charges et des dépenses. Le matériel informatique d’une entreprise peut constituer un poste de dépenses important. Comme bon nombre d’entre elles en dépendent, il n’est pas question de s’en priver. La virtualisation est la solution à cette problématique.

La virtualisation dans les entreprises en bref

Toutes les entreprises, des PME aux grands groupes, ont intérêt à virtualiser leurs machines, voire tout leur parc informatique. La virtualisation consiste en premier lieu à faire abstraction des machines et matériels physiques. A l’issue de ce processus, l’entreprise peut disposer de nombreuses machines virtuelles fonctionnant exactement de la même façon que les machines physiques.

A voir aussi : Pourquoi choisir le statut SAS ?

L’intérêt premier de cette opération est le fait de pouvoir installer plusieurs machines virtuelles sur une seule machine. Mais en fait, il n’y a pas que les machines, à l’instar des ordinateurs, qu’il est possible de virtualiser. Les outils et les applications font également partie des ressources de l’entreprise qu’il est possible de virtualiser, de stocker et de faire fonctionner depuis un seul terminal.

Le concept de la virtualisation peut être appliqué à tout ce qui touche à l’informatique et au numérique. Une entreprise peut avoir intérêt à faire la virtualisation de ses serveurs, de ses systèmes d’exploitation, de ses postes de travail, de ses applications et logiciels. Les ressources comme les moyens de stockage et les réseaux peuvent également être virtualisées.

Lire également : EURL : les possibilités d'évolution

Les avantages économiques de la virtualisation

Pour une entreprise, la virtualisation est surtout synonyme d’optimisation. Et en parlant d’optimisation, la plus palpable est celle des économies qu’il est possible de faire grâce à la virtualisation. Là où l’entreprise aurait besoin de 10 serveurs, elle peut les virtualiser de façon à n’avoir à exploiter qu’un seul. Dans un premier temps, l’entreprise fait déjà des économies par rapport au coût d’acquisition des matériels. Au lieu d’investir dans 10 serveurs, elle n’a qu’à en acheter un.

Outre le coût de l’acquisition, on peut également prendre en compte le coût pour tout ce qui est maintenance et entretien de ses serveurs ou ordinateurs. Le parc informatique d’une entreprise, selon son activité, peut occuper plusieurs centaines de mètres carrés. La virtualisation permet de diminuer le nombre de machines physiques. Elle permet de libérer de l’espace et de réduire ainsi les frais qui y sont liés : loyers et entretien inclus.

Les gros serveurs d’une grande entreprise peuvent occuper beaucoup d’espace. En s’en débarrassant, l’entreprise peut choisir d’exploiter cet espace autrement. Elle peut choisir d’installer des bureaux plus spacieux par exemple. Souvent négligés, les avantages de la virtualisation sur la facture d’électricité de l’entreprise sont également substantiels.

De nombreux avantages fonctionnels

Virtualiser les serveurs, les postes de travail, les systèmes d’exploitation ou encore les applications permet à l’entreprise de mieux les gérer. Effectivement, en installant et en faisant fonctionner ces machines virtuelles sur une seule machine permet d’en centraliser la gestion. Cette centralisation de la gestion permet l’optimisation de la distribution des ressources. Les collaborateurs de l’entreprise ont accès à un espace de travail numérique commun facilement accessible et sécurisé.

Les postes de travail sont accessibles depuis n’importe quel emplacement du moment que ce point est connecté au réseau. De surcroît, il est plus facile pour l’hyperviseur d’administrer à distance toutes ces ressources. En virtualisant les applications et le stockage, on s’assure de leur disponibilité en tout temps. L’exemple le plus proche est celui du fichier stocké sur le disque dur d’un ordinateur de l’entreprise qui tombe en panne au mauvais moment et auquel il n’est possible d’accéder qu’en réparant la panne.

On peut également parler de l’inaccessibilité d’un serveur. Avec un serveur virtuel, l’entreprise n’a pas à faire face à ce genre de désagrément. Il suffit tout simplement de déplacer le serveur virtuel et de continuer à l’utiliser. Avec la virtualisation, une entreprise peut continuer à utiliser des logiciels ou des systèmes d’exploitation vieux de plusieurs dizaines d’années. La virtualisation dans les entreprises est également incontournable pour le travail à distance.

Partager.