L’A/B Testing : une expérimentation gratifiante pour votre stratégie marketing digital

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans le monde du marketing, il est impossible de grandir à moins de changer. C’est pourquoi il est important de faire un audit de de vos performances. En matière de marketing digital, l’utilisation de l’A/B Testing permet d’effectuer des modifications sur votre site Web en se basant sur des données et des analyses statistiques. Allons donc découvrir le processus de mise en œuvre de ce test ainsi que ses bonnes pratiques.

Les principales étapes de la mise en œuvre de l’A/B Testing 

Les différents tests A/B sont des expérimentations où différentes versions d’une page ou d’une campagne sont présentées à des groupes de visiteurs (ici votre audience cible) afin de déterminer la version la plus performante. Le processus comprend les étapes suivantes :

A voir aussi : Comment éviter frais de notaire ?

  • Formuler une hypothèse : Vous devez identifier une modification que vous souhaitez tester sur votre site.
  • Créer une variante : Il s’agit de concevoir une version modifiée de l’élément à tester. 
  • Répartir aléatoirement le trafic  avec l’outil ab testing : Vous pouvez diriger aléatoirement une partie de votre trafic vers la version originale et une autre partie vers la variante.
  • Collecter les données : Vous devez surveiller les performances des deux versions durant une durée spécifique. Vous collecterez ainsi les données les plus pertinentes, en adéquation avec vos objectifs (taux de conversion, taux de rebond, temps passé sur la page, etc.).
  • Analyser les résultats : Cette analyse permet de déterminer la version gagnante ou celle qui a obtenu les meilleurs résultats et la version perdante qui suggère des améliorations. 

La maximisation de l’efficacité des tests réalisés

Avant même de débuter vos tests, il est nécessaire d’analyser avant tout les performances de votre site web. Vous devez alors identifier les pages clés et les problèmes rencontrés par les visiteurs pour mieux décider des pages à optimiser en premier. 

La formulation de vos hypothèses doit ensuite être basée sur les données obtenues de votre analyse. Vous devez aussi limiter vos tests à une seule variable à la fois. Ainsi, vous pourrez non seulement comprendre quel changement spécifique a influencé les résultats, mais également éviter toutes formes de confusion.

A lire également : Qui est Karembeu ? Biographie de Adriana Sklenaříková

Il est aussi nécessaire de définir une durée appropriée de vos tests. En règle générale, la durée d’un test A/B dépend du trafic, des objectifs et d’autres facteurs propres à votre site web. Vos tests doivent être exécutés suffisamment longtemps pour des résultats plus fiables. Enfin, n’oubliez pas de faire une analyse attentive de vos résultats en identifiant vos insights clés. Ces derniers seront les bases de votre optimisation future.

Des études de cas de réussite des tests

Parlons de l’entreprise WorkZone, une entité spécialisée dans les logiciels de gestion de projet. L’entreprise a effectué un test A/B pour sa page de génération de prospects. Ils ont découvert que l’ajout de logos de marque dans une section aux côtés du formulaire de demande de démonstration décourageait les visiteurs à remplir le formulaire. Grâce à la modification de la couleur des logos de marque dans une variante, WorkZone a réussi à augmenter de 34 % les soumissions de formulaires.

Un autre cas qui a su profiter d’une augmentation des taux de conversions est la marque Fintech suédoise Northmill. Cette dernière a testé une nouvelle version de sa page de demande de prêt. Ils ont ainsi remplacé le formulaire latéral par un bouton CTA unique et ont obtenu une augmentation de 7 % des conversions.

 

Partager.