Les mutuelles remboursent parfois les cigarettes électroniques

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Elles ont un grand intérêt à garder leurs assurés en bonne santé. Les mutuelles complètent les remboursements pris en charge par la sécurité sociale, mais elles peuvent aussi vous aider dans des prestations inattendues comme la prise en charge du vapotage. Les mutuelles sont quelques-unes à proposer des forfaits pouvant aller jusqu’à 150 euros par an.

Comment s’y prendre ?

Il faut dans un premier temps contacter sa mutuelle santé et lui poser la question et demander les modalités. La cigarette peut être utilisée pour arrêter le tabac. Les mutuelles ont bien compris l’enjeu. Elles sont quelques-unes à rembourser jusqu’à 50% de vos appareils, e-liquide de vapotage. Des forfaits de 40 à 150 euros par an sont proposés selon les compagnies d’assurance. La sécurité sociale quant à elle rembourse les substituts nicotiniques, malheureusement la cigarette électronique n’est pas encore reconnue comme un moyen de sevrage tabagique par l’assurance maladie.

A lire aussi : Probabilité cheveux roux et yeux verts : facteurs et statistiques

Quel remboursement de votre mutuelle ?

En fonction de l’option choisie, vous pouvez prétendre ou non à un forfait pour vos dépenses de vapotage. Il est important de consulter le site internet et d’éplucher le tableau de garantie de votre mutuelle, les conseillers ne sont pas toujours au courant des dernières évolutions. Toutes les mutuelles ne prennent pas en charge le remboursement de votre matériel de vapotage. Pour obtenir le remboursement, il est indispensable d’avoir une prescription médicale, une facture. Vapoter 100% remboursé n’est pas encore à l’ordre du jour. Il est logique de croire que de plus en plus de mutuelles proposeront ce type de remboursement.

Les avantages de la cigarette électronique

La cigarette électronique présente de nombreux avantages par rapport à la cigarette traditionnelle. Tout d’abord, elle permet aux fumeurs de réduire leur consommation de tabac, voire même d’arrêter complètement. En effet, la vapeur produite par l’e-cigarette contient moins de substances nocives que la fumée du tabac et n’affecte pas les voies respiratoires.

A découvrir également : Rhinoplastie : les avantages

Vapoter coûte moins cher que fumer des cigarettes classiques à long terme. Les e-liquides sont disponibles dans une grande variété de saveurs pour plaire à tous les goûts. Les ex-fumeurs peuvent ainsi choisir un arôme qui leur rappelle le goût du tabac sans en avoir les effets néfastes ou opter pour des saveurs plus fruitées ou gourmandes comme le chocolat, la vanille ou encore le bubble-gum.

L’autre avantage majeur est qu’il n’y a pas de combustion avec une cigarette électronique : elle ne dégage donc ni cendres ni odeur désagréable sur les doigts et sur les vêtements. Elle peut être utilisée dans presque toutes les situations sans risquer d’incommoder son entourage.

Il faut vérifier les composants utilisés pour votre dispositif : certains liquides aromatisés peuvent contenir des additifs potentiellement dangereux s’ils ne respectent pas certaines normes européennes imposées depuis 2016.

Les risques liés à l’utilisation de la cigarette électronique

L’utilisation de la cigarette électronique n’est pas sans risque. Il faut prendre en compte certains éléments avant d’opter pour ce type de dispositif.

Tout d’abord, il faut savoir que la vapeur produite par une cigarette électronique contient des substances chimiques, même si leur concentration est inférieure à celle présente dans la fumée du tabac. Les composants nocifs peuvent varier selon les types et les marques d’e-cigarettes ainsi que selon le liquide utilisé. Parmi ces substances potentiellement dangereuses, on peut citer notamment le propylène glycol et la glycérine végétale qui sont utilisés comme solvants pour diluer les arômes.

D’autre part, certains vapoteurs ont signalé des effets secondaires tels qu’une irritation de la gorge ou une toux accrue après avoir commencé à utiliser une cigarette électronique. Ces symptômes sont souvent temporaires et disparaissent généralement rapidement, mais il est recommandé de consulter un médecin s’ils persistent.

L’utilisation excessive ou prolongée de l’e-cigarette pourrait engendrer des problèmes respiratoires et cardiovasculaires chez certains utilisateurs. Des études scientifiques sont actuellement menées sur cette question afin d’en savoir plus sur les conséquences à long terme liées à l’usage régulier des cigarettes électroniques.

Partager.